Dimanche 3 février à Ablon-sur-Seine

Mesures des caissons Onken W (13 - 14 octobre 2007)

( par François Rayer )

Le but était de chercher s'il est possible de trouver une position des caissons de grave et de la zone d'écoute qui soient acceptables en termes de résonances et excitation de la pièce dans la grande salle de Rueil.

La salle

Les dimensions de la pièce sont 13,70m x 5,95m, le plafond est à 2,80m et est composé de panneaux de BA13 vissés sur des fermettes. La pièce est très sonore, l'extinction des sons très lente avec un côté "cantine" ou "pièce carrelée". Si plusieurs personnes parlent en même temps, les résonances et réverbérations sont telles que le message devient inintelligible.

Dans un premier temps, Jérôme a accroché des tapis de gymnastique sur les cimaises des murs de côté, l'amélioration est nette sur les résonances hautes.

Le protocole de mesure utilisé

C'est un bien grand mot pour l'idée qui est de rapidement tester de nombreux placements des caissons et du micro. Le but n'est pas de mesurer les caissons Onken W, mais d'essayer d'avoir une idée du comportement de l'ensemble pièce / caissons / position d'écoute.

Les caissons sont placés dans l'axe de la pièce, les côtés extérieurs à 1m des murs. Ils seront déplacés du fond de la pièce vers les auditeurs par incréments de 1,50m. Les positions des caissons pour les mesures seront donc (position de la face avant depuis le mur du fond) 1,70m, 3,20m, 4,70m et 6,20m.

Le micro sera placé à 1,00m du sol, au centre des enceintes et à des distances de 1,50m, 3,00m, 4,50m & 6,00m du plan des façades des Onken W.

Les mesures seront réalisées avec un micro Earthworks M30 ( http://www.earthworksaudio.com/27.html ), un boîtier m-audio Firewire Solo ( http://www.m-audio.com/products/en_us/FireWireSolo-main.html ) et le logiciel FuzzMeasure ( http://www.supermegaultragroovy.com/products/FuzzMeasure/index.py ).

Les caissons Onken W alimentés par les blocs Bryston P120, le niveau de mesure est d'environ 80dB pour ne pas trop exciter le plafond.

Chaque mesure a été répétée deux fois pour vérifier la reproductibilité. Un lissage moyen est utilisé (1/12 d'octave) pour permettre une lecture aisée.

Les séries de mesures se sont déroulées rapidement et dans la bonne humeur grâce aux nombreux bras disponibles.

Les mesures

Il y a une très grande disparité des courbes mesurées et les accidents sur les courbes sont très importants.

Voici, par exemple, quatre mesures avec le micro à 7,70m du mur du fond et les enceintes à quatre emplacements différents. Le premier nombre indique la distance de la face des enceintes au mur du fond, le second la distance du micro au plan des faces avant.

on voit que les variations d'amplitude sous les 200Hz peuvent atteindre les 20dB !!!

Premiers choix

Après relevé de l'ensemble des mesures, quelques points ressortent :

  1. à une position des enceintes de 1,70m, les accidents de la courbe de réponse sont très importants. En particulier une anti-résonance de 15 à 20dB vers 42Hz présente pour toutes les positions du micro.
  2. à une position des enceintes de 3,20m, les courbes sont moins chahutées, les amplitudes des accidents sont de l'ordre de 10dB
  3. à une position des enceintes de 4,70m, un couple résonance anti-résonance est présent en permanence respectivement à 38 et 50Hz
  4. à une position des enceintes de 6,20m, les courbes sont moins homogènes et plus difficiles à lire, dans cette configuration les enceintes sont au milieu de la pièce
Une constante sur quasiment toutes les mesures est un creux vers 200-250Hz. Il pourrait s'agir de problèmes de comportement des deux 416-8B, l'un par rapport à l'autre dans chaque Onken W. C'est un sujet qu'il serait peut-être intéressant à creuser en détail vu sa position en début de bas médium.

Vers le haut, ces caissons coupent naturellement vers 2,2kHZ à 12dB/octave.

Nous avons tenté de comparer les mesures en fonction d'une des variables parmi les deux disponibles (distances des enceintes au mur du fond et distance du micro aux enceintes). Il n'en ressort pas de valeur de l'une ou l'autre qui soit manifestement idéale.

Finalement, et pour tenter d'affiner le placement et poursuivre les mesures, la distance de 3,20m du fond (avec une zone d'écoute entre 3,00 & 4,50m de distance) est retenue car semblant la moins mauvaise.

Amortissement de la salle

Le problème de "brillance" de la salle persiste. Aussi nous avons essayé d'améliorer cela par l'interposition de panneaux légèrement absorbants (paravents en plastique de 2,00 x 2,00m sur lesquels des tapis de gymnastique sont placés). Nous disposions de trois panneaux ce qui permet de couvrir correctement la largeur de la pièce. Nous avons placé ces panneaux soit à l'arrière des enceintes, soit à l'arrière de la zone d'écoute.

La seconde solution s'est avérée bien meilleure. On se retrouve dans une configuration assez classique avec la zone des enceintes plutôt réverbérante et la zone d'écoute plutôt absorbante. Le résultat à l'oreille est considérablement meilleur, il est plus ténu sur les mesures. On peut néanmoins identifier sur la réponse impulsionnelle un amortissement plus rapide de la courbe avec les panneaux (la rouge). Les accidents de la courbe de réponse au dessus de 200Hz sont visiblement mieux amortis.

Sortez les médiums...

L'étape suivante est la mise en place de la voie médium par l'ajout du filtre de Gilbert Preyale décrit sur le site web mélaudia (600Hz, 800Hz), du 845 de FrancoisD et du couple TAD2001/Ledauphin (après s'être assuré du centrage correct des compressions vis à vis de la gorge des pavillons). Une série de mesure nous a permis de caler les niveaux des voies.

La réponse de la voie médium s'est avérée chahutée (courbe violette, le lissage est un petit peu plus important pour faciliter la lecture).

Pour en arriver à la courbe rouge, nous avons essayé différents placements et orientations des pavillons. De plus une ensemble de tapis en mousse ont été placés au sol devant les enceintes pour amortir les réflexions. Finalement, le placement qui permet d'obtenir la courbe rouge est un peu surprenant : les pavillons sont placés proche du bord extérieur des caissons Onken W mais avec un angle léger vers l'extérieur. C'est à dire que depuis la position d'écoute on voit la gorge du pavillon dans la troisième cellule en partant des murs.

Bilan (intermédiaire) des opérations

La phase mesure s'est arrêtée là pour ce week-end. L'ensemble Onken W + TAD2001 - Ledauphin (sans tweeter) mesuré avec un fort lissage.

C'est un résultat honorable que les écoutes plus tard dans le week-end confirmeront. Néanmoins il reste de joyeux accidents qui apparaissent avec un lissage plus faible.

La zone 200 - 500Hz s'avère particulièrement perturbée ce qui n'est pas de bonne augure pour le bas-médium (mais on l'avait déjà remarqué dans cette salle).

Récapitulatif des choix

  1. Placement des enceintes : le plan des HP à 3,20m du mur du fond et à une distance de 1m des murs de côté.
  2. Placement des pavillons Ledauphin : au bord de l'extérieur des enceintes, très légèrement dirigés vers l'extérieur (depuis la position d'écoute on voit la gorge du pavillon dans la troisième cellule en partant des murs).
  3. La zone d'écoute est entre 3,00 et 4,50m du plan des HP, plutôt vers le centre.
  4. Amortissement : les panneaux articulés, recouverts de tapis de gymnastique sont situés environ 2,00m derrière la zone d'écoute. Des tapis en mousse sont placés au sol entre les enceintes et la zone d'écoute. Des tapis de gymnastique sont accrochés aux cimaises depuis la zone d'écoute vers le fond de la salle.

Commentaires

En premier lieu, ce fut un grand plaisir que de participer à cet atelier "mesure" qui a permis de nombreux échanges avec des membres que je ne connaissais pas et tout cela dans la bonne humeur. Il fallait aussi voir la meute de mélaudia's boys déplaçant en quelques secondes une paire d'Onken W pour la série de mesure suivante... impressionnant.

Pour ma part, je retiendrai les points suivants :

À faire pour le prochain week-end (en ce qui concerne les enceintes)

nous rejoindre • 
join us •