Mesures des caissons Onken W (12 & 13 avril 2008)

( par François Rayer )

Dans la mise en place de ce samedi 12 avril 2008, la première installation s'est faite sans le cahier dans lequel sont consignés les réglages et emplacements relevés lors des week-ends précédents. Les résultats très moyens nous ont rapidement conduit à repartir sur des bases connues. Nous avons à cette occasion effectué quelques trains de mesures. Les résultats permettent de rabâcher quelques idées à propos du placement des caissons de grave, en particulier dans notre salle habituelle. Rien de révolutionnaire bien sûr, mais ça va mieux en le disant.

Le grave est très peu directif, la position du caisson dans la pièce est primordiale, pas son orientation.

Remarque 1 : nous parlons des graves ici, pour la partie inférieure du bas-médium (200 - 600Hz) prise en charge (malheureusement) par les Onken W c'est une autre histoire.

Remarque 2 : pour être précis, les caissons Onken W n'étaient pas surélevés de 10 cm comme dans les mesures précédentes (http://www.melaudia.net/mesure0710.php).

Positionnement

Deux positionnements ont été testés et mesurés :

(le micro n'a pas changé de place entre les deux mesures, d'où la différence de volume moyen)

(   )

L'écart entre les deux positions représente seulement 11% de la longueur de la salle, la différence aux mesures est cependant considérable et pointe l'importance drastique de ce paramètre.

Il serait intéressant, avec quelques musclés, de compléter ces mesures en affinant le positionnement des caissons, par incrément de 25 cm par exemple, ce qui correspond à environ un quart d'onde à 330 Hz.

Orientation
des mesures ont été prise avec 4 orientations différentes des caissons :

(   )

Les différences sont anecdotiques, on peut donc considérer que l'orientation des caissons concerne uniquement les problèmes de recherche d'image sonore, pas la mise en résonance de la pièce.

Prochains travaux

À la vue des ces résultats et indépendamment du problème de choix du caisson de grave, nous avons certainement beaucoup à gagner à affiner nos travaux précédents et précisément définir le couplage optimal entre la salle et les caissons de grave. Les résonances dans le bas du spectre créent à l'écoute des effets de masque qui ruinent, pour l'instant, nos efforts dans les autres parties du spectre.

Lors de notre prochaine installation dans la grande salle de Rueil, une petite heure sur ce sujet précis devrait être bénéfique et nous permettre de clore le sujet.

nous rejoindre • 
join us •